L’image contient peut-être : 1 personne, texteL’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et texte

"James Reese Europe" ancien esclave noir Américain
et sa bande de musique de l'armée: the "Harlem Hellfighters" 369ème Régiment.B débarqués en France dès 1917

1917 à 2018 ON FÊTERA EGALEMENT LES 101 ANS DE JAZZ

James Reese Europe plus communément appelé «Jim Europe» représente l'arrivée du jazz en France. A contribué à populariser le jazz à Paris pendant la Première Guerre mondiale. Né en 1881 dans l'Alabama, aux États-Unis, le lieutenant James Reese Europe est le combattant afro-américain qui a importé le jazz en France.

Le 369e régiment accomplira plusieurs actes de bravoure. Il a notamment reçu la Croix de guerre et 171 de ses hommes ont été décorés de la Légion d’honneur pour avoir libéré le village de Séchault, dans les Ardennes, en septembre 1918, où un monument leur est dédié.

Le jazz, qui s’appelait encore « jass », a fait irruption en France après l’entrée en guerre des États-Unis en avril 1917 et l’arrivée sur son sol du corps expéditionnaire américain, dès le 26 juin, dans le port de Saint-Nazaire. Musicien de renom, surnommé le « roi du jazz », le lieutenant James Reese Europe a déjà 14 ans de carrière derrière lui quand il débarque le 1er janvier 1918 à Brest avec l’orchestre qu’il a mis sur pied, composé de quarante musiciens « parmi les meilleurs de l’époque », explique Matthieu Jouan, commissaire général des commémorations « 100 ans Jazz ».

Blessé lors d'une attaque au gaz quelques semaines plus tard, l'Europe utilise son temps à l'hôpital pour composer de la musique. Parmi les chansons qu'il a écrites pendant sa convalescence, on peut citer «On Patrol in No Man's Land

Il avait reçu une formation de mitrailleur, fut affecté à des mitrailleuses dans les tranchées du front occidental.
il a formé un groupe militaire que certains ont décrit comme étant le meilleur du monde. [v] On estime que le groupe régimentaire de Harlem Hellfighters a parcouru plus de 3 000 km en France, se produisant devant des dignitaires étrangers et des commandants militaires, des soldats blessés dans des hôpitaux, des troupes en congé de récréation, des citoyens français et le quartier général de l'armée américaine à Paris.

Il fut également le premier officier américain noir à entrer dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, le premier à diriger des troupes au combat pendant la guerre et le premier Américain noir à se voir offrir des funérailles publiques à New York.

chanson célèbre "Out in No Man's Land", a été le premier groupe noir à enregistrer aux États-Unis et le premier à diriger un orchestre noir interprétant de la musique ragtime / jazz sur la scène du Carnegie Hall à New York.

L'Europe a été nommée lieutenant du 15 e régiment d'infanterie de la garde nationale en décembre 1916 et, lorsque les États-Unis sont entrés en guerre, son régiment (appelé plus tard le 369 e ou «Harlem Hellfighters») a été affecté au 92 e Division, l’une des deux seules divisions militaires noires autorisées par l’armée américaine séparée à participer au combat.

****Les gens ne réalisent pas encore aujourd'hui ce que nous avons perdu lorsque nous avons perdu Jim Europe. Il était le sauveur des musiciens nègres. Il était dans une classe avec Booker T. Washington et Martin Luther King. Je les ai rencontrés tous les trois. Avant l’Europe, les musiciens noirs étaient comme des ménestrels errants…. Avant Jim, ils n'étaient même pas censés être des êtres humains. Jim Europe a tout changé. Il a fait un métier pour nous avec la musique. Nous devons tout cela à Jim. Si seulement les gens le savait.

Le 12 février 2018 à Nantes ON FÊTERA Un siècle plus tard, un hommage militaire leur sera rendu lundi 12 février. Cette cérémonie d’hommage, suivie du dévoilement d’une plaque commémorative, se tiendra en présence de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, et de trois petites-filles de l’ex – « roi du jazz » James Reese Europe, avant que ne soit joué un « concert du siècle », exactement 100 ans jour pour jour après celui donné au Théâtre Graslin de Nantes.

Un premier concert, un engouement général
Le premier concert public du « Hell Fighters Band » est donné le 12 février 1918, au Théâtre Graslin, lors d’une soirée de gala organisée par le maire de Nantes,

Il connaîtra une fin tragique : rentré du front en héros, il meurt lors d’une tournée, le 9 mai 1919, d’un coup de couteau fatal porté au cou par un batteur de son orchestre.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, mariage et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et texte
L’image contient peut-être : 10 personnes